RGPD : la CNIL prévient qu’elle sera désormais moins conciliante

 Dans Entreprise

Une hausse de 80 % des visites sur le site cnil.fr… Un accroissement de 32,5 % des plaintes… 11 sanctions prononcées… « 2018 est l’année de tous les records » constate Marie-Laure Denis, la nouvelle présidente de la CNIL.

Pour Marie Laure Denis l’explication de ce pic d’activité tient en quatre lettres : RGPD. « Le Règlement général sur la protection des données est passé par là et les citoyens ont pris conscience de leurs droits ».

Le texte du RGPD fêtera ses 1 an le 25 mai prochain, et le temps de l’indulgence face aux écarts éventuels qui ont pu être constatés face au RGPD s’achève. En effet, la patronne de l’institution chargée de veiller à ce que l’informatique ne porte pas atteinte aux droits des personnes, a annoncé « C’est la fin d’une certaine forme de tolérance liée à la transition ». Désormais, il faut s’attendre à ce que l’autorité administrative indépendante fasse preuve d’une bienveillance réduite en cas de manquements au RGPD. En cas de faute, des sanctions pourront alors être envisagées, mais en tenant compte de la gravité des faits, de l’activité et de la taille de l’organisme en cause, de sa bonne foi et de sa coopération.

Et vous, où en êtes vous avec le RGPD ?

N’hésitez pas à nous contacter, si vous souhaitez découvrir nos solutions afin de vous aider dans la mise en place de ce règlement au sein de votre société.

logo HPCapture